La diversification pour répondre aux besoins de la clientèle

Au Garage Martin Léonard à Lac-du-Cerf, on pourrait presque dire qu’on trouve de tout, même un ami. Ce commerce de cette petite municipalité de quelques 440 âmes mérite bien son surnom de magasin général. On y entre comme dans une caverne d’Ali Baba, notre regard se posant sur un tas de produits qui font la satisfaction de la clientèle de Martin Léonard et Nadine Grenier. Un exemple de ténacité présenté par le CDL d’Antoine-Labelle.

Acquis par le couple Grenier-Léonard en 1999, l’unique garage de Lac-du-Cerf n’offrait à l’époque que les services de mécanique générale, de station d’essence et remplissage de propane. Par acquis de conscience tout autant que pour fidéliser la clientèle locale, les entrepreneurs décident de diversifier peu à peu leur offre.

Enjeux dévitalisation

Après avoir été mécanicien pour le compte d’employeurs, le choix de se lancer en affaires s’est rapidement imposé à Martin, alors âgé de 24 ans. Originaire de Lac-du-Cerf, il souhaitait participer à la santé économique de son coin de pays et ne se voyait pas effectuer une relève d’entreprise dans une autre municipalité. Fort conscients des enjeux relatifs à l’entrepreneuriat en secteur éloigné, Martin et Nadine doivent constamment faire preuve d’ingéniosité afin de maintenir un achalandage convenable. La diversification apparait alors comme une stratégie à adopter.

Ils se lancent dans le remorquage au début des années 2000 et s’associent rapidement à CAA Québec ainsi qu’avec d’autres compagnies offrant des assistances routières. Commençant avec une seule dépanneuse, ils doivent rapidement en acquérir une deuxième pour répondre à la demande constante des résidents de leur municipalité, des municipalités environnantes ainsi que des touristes. 

En 2005, lors de la fermeture du dépanneur Léonard, qui vendait des articles souvenir, des articles de loisirs, chasses et pêche, ils ont pris la décision de bonifier leur offre et, pour répondre à la demande, un agrandissement s’impose cinq ans plus tard. Deux portes de garage supplémentaires s’ajoutent pour la mécanique automobile et un espace magasin général où l’on retrouve autant de la nourriture, des produits de pharmacie et de quincaillerie que de l’équipement de chasse, de pêche et de plein air. Les villégiateurs ne sont pas en reste avec une section saisonnière que l’on modifie selon la demande touristique. Ces métamorphoses ne se sont pas faites du jour au lendemain, chacune étant le résultat d’une réflexion de la part des promoteurs et de leur partenaire, le CLD d’Antoine-Labelle.

Lorsqu’est venu le moment de mettre à niveau les pompes et réservoirs d’essence, pour répondre au exigence des assurances, un investissement de quelques centaines de milliers de dollars, les promoteurs ont longuement pesé le pour et le contre. Aucune plus-value n’accompagnerait ces rénos, si ce n’est de contribuer à la vitalité de la municipalité. L’amour de leur village l’a emporté, soutenu une fois de plus par le CLD. 

Un vaste cercle d’appui

Malgré les défis constants à relever, le couple Léonard-Grenier ne regrette aucune décision. Martin et Nadine assurent seuls la gestion de leur entreprise, ils ont cependant tout un village derrière eux pour les soutenir. En plus d’employés fidèles et de familles dévouées. En plus du CLD, partenaire financier et conseiller d’affaires, qui pose un regard professionnel sur les projets afin de les amener à leur plein potentiel. On dit que ça prend tout une communauté pour élever un enfant. Une entreprise aussi. 

Pour plus d’informations sur les programmes d’aide aux entrepreneurs :

Centre local de développement de la MRC d’Antoine-Labelle

Tél. : 819-623-1545    Sans frais : 1-866-623-1545  

info@cldal.com 

 

Télécharger le fichier

Toutes les nouvelles »